18. jun, 2012

Gaulois mourant

Musée du Capitole à Rome: vu d'un angle différent, le célèbre gaulois vaincu, ce qui est mieux que mourant, ou peut-être pas, pour lui.
Il vit encore et tout est possible: la mort ou la grâce, l'esclavage ou la liberté. Un jeune homme bien fait, en plein désarroi, aux abois on peut dire.
Cela nous inspire une profonde pitié et une tendresse posthume.
Un moment éphémère saisi par l'artiste sculpteur qui le rend éternel, puisque nous sommes là toujours, vingt siècles plus tard, à l'admirer, interrogés par sa souffrance.