17. jun, 2012

Autrement dit

Le Bernin aborde un thème très ancien : celui du principe féminin transmuté par l'action du principe masculin. Les deux personnages sont situés dans l'espace que le déplacement de leur corps va changer. Presque indescriptible est le geste de l'ange-satyre, comme lançant ses flèches vers la femme, pris dans un suspens momentané avant de tomber à la renverse. Le centre de gravité de la masse complexe de marbre est ainsi en train de basculer : la sainte va s'écouler vers le bas (son pied émerge), alors que le jeune satyre se déplace à l'horizontale. Le point focal de l'ensemble est la flèche de feu décrite de façon si frappante par sainte Thérèse d'Avila dans son autobiographie spirituelle.

Source: cinéclub de Caen